Zoom sur les 9 principes généraux de prévention

Pour prévenir les risques professionnels, il faut passer par la mise en applique de 9 principes généraux qui viennent de la directive européenne éditée en 1989. L’objectif est de permettre aux salariés d’anticiper les problèmes de santé et de sécurité qui viennent souvent chambouler l’ordre du travail. Quels sont alors les principes en question ?

Les principes 1 à 3 : évaluation et lutte contre les risques

Le premier principe vise à éviter les risques et à la suppression du danger. Les travailleurs ne doivent pas être exposés à celui-ci. Ensuite, le second principe parle de l’évaluation des risques qui ne sont pas évitables. Le but ici est de définir les actions à entreprendre pour garantir la santé et la sécurité des salariés.

Ensuite, le troisième principe vise à combattre les risques depuis leur source. La prévention est alors à intégrer en amont depuis la fabrication des modes opératoires et des matériels de travail.

Quid des principes suivants ?

Les principes généraux de prévention font en sorte que le travail s’adapte aux conditions humaines et c’est ce qu’énonce le quatrième principe. Ainsi, les postes de travail et les modes de production sont à revoir dans cette optique. Il faut réduire le travail routinier et celui qui est cadencé.

Puis, le principe 5 veut intégrer l’évolution de la technique en mettant en place des moyens de prévention. Vient alors le principe 6 qui cherche à remplacer les objets et procédés potentiellement dangereux. Il en est de même des méthodes qui exposent les salariés à des dangers quelconques.

Les trois derniers principes de prévention

Selon le septième principe, il faut planifier la prévention et ajouter la technique, les conditions de travail, l’organisation, les relations sociales et les risques en lien avec les harcèlements. Le tout permet de créer un tout cohérent. Il est de rigueur de se baser sur le code de travail dans ces cas.

L’avant-dernier principe parle de prendre des mesures sur la protection collective. Il convient de mettre en avant les protections collectives et de les adjoindre à des EPI ou équipements de protection individuelle pour les compléter.

Enfin, le principe 9 est celui qui énonce l’importance de donner des instructions aux salariés. Ils doivent aussi avoir les informations qui sont nécessaires à l’exécution de leur travail. Ils devront pouvoir travailler dans des conditions optimales. Il convient de leur donner les éléments qui leur permettent de comprendre les risques. Dès lors, ils pourront travailler dans une démarche de prévention à leur tour.

A quoi sert le comité social et économique en entreprise ?
Comment se former sur les risques en entreprise ?